Le chant spontané (ou intuitif) c’est quoi ?


Non classé / vendredi, juin 1st, 2018

Salut les chanteurs !

Si vous êtes là aujourd’hui, c’est que probablement c’est le Bon Jour Pour Chanter ! Et surtout pour chanter SPONTANÉ !

Et oui, quoi que vous pensiez sur votre voix (trop grave, trop haut perchée, trop stridente, trop faible, trop lisse, pas assez belle, pas assez comme les autres, pas assez…) nous sommes tous des chanteurs nés ! Partout dans le monde, nous chantons. Les bébés chantent avant même de savoir parler. Mais bien souvent en effet, je vous l’accorde, notre voix a été étouffée, affaiblit, fabriquée comme untel ou unetelle… bref, elle est au minimum de son potentiel, et avec cela, notre créativité et notre aisance à inventer en ont pris un coup !

Le chant spontané c’est quoi ? Quel est le but ?

Le chant spontané, c’est une autre manière d’aborder le chant. Pas mieux pas moins bien, juste une manière différente. On ne passe pas ici par l’apprentissage de chansons, mais uniquement par une sorte d' »improvisation « . Un chant spontané, intuitif, libre et éphémère.  Le langage y est inventé. L’unique but du chant spontané, c’est de nous aider à réveiller l’être créateur qui est en chacun de nous. Et au fil des expérimentations de libérer notre voix.

Le chant spontané n’a pas de visé thérapeutique à proprement parlé  même si’il est libérateur d’émotions et vise à un mieux-être.

Comment on fait ?

Cela passera par différents exercices

  •  L’intériorisation : revenir à soi pour mieux pouvoir exprimer par la suite. On insistera notamment sur l’ancrage, la connexion à son centre, l’écoute de la respiration et de ses ressentis.
  • Chanter les voyelles : Chanter ces sons aidera le chanteur à se centrer, il lui permettra de s’aligner plus facilement. Cela mettra aussi son corps en résonance. Il prendra alors conscience des multiples vibrations de sa voix. C’est une très bonne préparation au chant spontané.
  • Les jeux vocaux : Lorsqu’on est en groupe, on fait des circle-songs. Installés en cercle, les chanteurs font tourner  des motifs sonores(petites phrases courtes) en boucle. Ils peuvent être guidés par un professeur au début, ou en improvisation lorsqu’ils se sentent à l’aise. Un autre chanteur vient improviser par dessus. 
  • Enfin, improviser totalement ! « Chanter spontané » du début à la fin, un chant qui ne viendra que de nous, au moment présent. Le chant de notre « âme », celui qui vient de l’intérieur. Ça n’est pas un chant réfléchit, mais un chant de lâcher prise. 

La liberté vocale ?


Peut-être pas immédiatement  Cela dépendra des personnes. De leur histoire, de leur capacité à lâcher prise. Effeuillage après effeuillage -on se débarrassera de quelques vieilles couches de peintures. On découvrira sa voix. Celle qui sonne vrai et juste ; Pas juste comme on l’entend dans un cours de chant. Juste comme aligné avec notre être tout entier. Juste car le réel reflet de notre état du moment.

Ce que n’est pas le chant spontané

Le chant spontané n’est absolument pas un cours d’improvisation. Vous n’y apprendrez aucune « techniques » d’improvisation comme en jazz par exemple. Il n’y a pas de règles en chant spontané, on ne cherche pas la perfection ou la qualité « esthétique » On recherche plutôt la qualité « vibratoire » dans le sens : « est-ce que ce que je chante est relié à moi ? » (et aux autres dans le cas d’un groupe)  La seule attention que vous devais avoir, c’est de rester dans la spontanéité.  

Ce que vous devrez TENTER d’éviter 

  • Réfléchir avant de vous lancer dans votre chant.
  • Vouloir imiter, vous comparer, vous identifier aux autres chanteurs.
  • Planifier avant les sons, les rythmes, le style que vous allez employer.
  • Vous disperser, perdre cette relation à vous. 
  • Vous juger, vous critiquer intérieurement. 

Au début, vous ferez peut-être tout ça, mais avec la pratique, vous vous laisserez aller de plus en plus.

Le chant spontané vous apprend à être vous-même dans votre chant.

Ou et avec qui pratiquer le chant spontané ?

On est d’accord, en parler c’est bien mais le mieux c’est d’essayer !!! Au départ, c’est important d’être guidé. C’est aussi plus simple en groupe, car on est portés par l’énergie des autres participants.

Pour trouver la personne avec qui pratiquer le chant spontané, je vous dirais d’abord de suivre votre ressenti. Vous devez vous sentir à l’aise avec la personne qui vous guide sur ce chemin. Il n’y en a pas partout, mais c’est une pratique qui se fait souvent de manière ponctuelle sous forme de stages.

Le chant spontané n’est pas une discipline à part entière. Il n’y a pas de diplôme de chant spontané. Elle peut donc être enseignée par qui le veut et d’une manière différente à chaque fois. Selon l’expérience et le vécu de l’enseignant. Vous trouverez des professeurs de chant et/ou chanteurs comme moi, mais aussi des psychothérapeutes, sophrologues et toute personne en lien avec l’Humain. 

Voici quelques adresses aux 4 coins de la France

Paris (75) – Christophe Boyer : https://www.lechantdelavie.com/

Angoulême (16)  : http://chantpourtous.com/evenements/chant-pour-tous

Avignon (84)  – Christine Mulard : https://www.christine-mulard.fr/souffle-et-chant-spontane-psychotherapeute-avignon

Tours (37) – Noémie Héraud : www.LeBonJourPourChanter.com

Et pour ceux qui souhaiteraient s’informer avant de se jeter à l’eau, voici un peu de lecture :

L’art du chant spontané – Christophe Boyer

Voilà, c’est tout ça chanter spontané !

N’oubliez-pas, nous sommes tous des chanteurs spontanés, ne nous privons pas de cela, ça fait tellement de bien ! Ce chant est parfois aussi appelé CHANT VITALE, c’est peut-être qu’on en a vraiment besoin !!!

Alors, vous osez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *